L'un ratisse vainement la campagne à la poursuite de pillards. C'est le soldat. L'autre sans raison apparente, arpente la mer depuis des années. C'est le navigateur. Les deux récits mettent en scène de grandes et terribles merveilles...

 

Le soldat Rhonabwy déplore de ne pas vivre à l'époque de l'Empereur Arthur. Il fait un songe et voit Arthur jouer aux échecs avec un chevalier ; mais pendant qu'ils jouent aux échecs ils se livrent bataille en fait, un peu plus loin, de façon atroce, par serviteurs interposés. Le Navigateur, lui, parcourt la mer infiniment, un par un ses compagnons le quittent, il continue d'arpenter la mer, jusqu'à une rencontre étonnante. C'est cela qu'il attendait ? A qui, à quoi, chacun des deux hommes voue-t-il sa vie ? Le savent-ils eux-mêmes ?

 

Le premier récit, "Le Songe de Rhonabwy", est une adaptation d'un texte éponyme du Mabinogion (trad. J. Loth). Le second récit, "Le Navigateur", est de Nicolette. Il a été suscité par la lecture de plusieurs navigations : l'Odyssée, la Navigation de Bran, de Maelduin...

Tout public à partir de 14-15 ans. Durée : une bonne heure.

 

Créé le 6 mars 2020 au festival "Les Grandes oreilles", au Fabuleux destin, Aubusson. Soirées privées le 14 mai et le 18 juin 2020 à Lille.